Comment utiliser ce blog?

Cliquez à droite sur le thème qui vous intéresse (enrichis au fur et à mesure, mais qui abordera notamment les thèmes de la guerre, la manipulation des masses, les religions, l'économie mondiale, la politique, l'actualité etc.).
Sinon, vous pouvez aussi lire chronologiquement les messages de ce blog.
Vous êtes autorisés à recopier les articles de ce site à condition de le faire en intégralité, de nommer l'auteur, et de mettre un lien vers ce blog.

Bienvenue sur le site de Cismigiu

jeudi 17 janvier 2008

11 septembre, oligarques, mascarades électorales, guerres et dollars

Je réagis à cet article très intéressant des Ogres. Je le fais sur mon blog car mon message est long, et il sera sans doute plus confortable de le lire sur une page dédiée.

L'article reprend cette vidéo:



Cette émission date de 2002, qq mois avant l'invasion de l'Irak.

Depuis Christian Cotten et Smain Bedrouni ont été particulièrement ciblés, comissions rogatoires, procès etc. avec toujours en toile de fond les accusations d'antisémitisme.

Cotten est un personnage troublant: il dit des choses très vraies, de manière très théatrale, au risque de passer pour un fou, mais cela à l'avantage de marquer durablement les esprits. Peut être est ce une technique de communication destiné à imprimer mieux le message... C'est sur que dans cette émission c'est surtout son intervention et les quelques idées maitresses qu'il aura fait passer qui se seront le plus fait remarquer.
L'énigmatique Cotten

A plusieurs reprises dans le passé, Cotten avait annoncé sur son site web (politique de vie) des révélations fracassantes sur la vie politique française, capable de mettre à bas le régime... La dernière mise à jour de son site va en tout cas dans ce sens, mise à jour qui date de la veille d'un de ses procès, en septembre dernier... Depuis, son site n'est plus à jour... Comme je ne connais ce type ni d'Eve ni d'Adam, je ne peux en aucun cas juger de sa crédibilité. Mais ce qu'il dit en tout cas rejoint les analyses de beaucoup de personnes. Si quelqu'un a des nouvelles de ce bonhomme... Que devient il? A t'il été enlevé par des extra-terrestres?

En tout cas cette émission de 2002 est intéressante: à cette époque, il était encore possible pour Ardisson d'inviter Meyssan et de lui laisser 20 minutes à une heure de grande écoute pour expliquer ses thèses.

Depuis, je doute que ce genre d'émission se soit reproduite, la dictature de la pensée unique a rectifié le tir. Et ils n'ont pas lésiné sur les moyens pour casser Meyssan, et tout ceux qui contestent la version officielle sur le 11 septembre alors que toutes les diplomaties sont au courant de la vérité.

La vérité officielle et la vérité tout court: on ne donne pas à manger de la soupe aux cochons

En 91 lors de l'attaque de l'Irak, je cotoyais un fils de diplomate dont le père travaillait dans une ambassade. Il m'avait annoncé texto que la guerre avait été décidé en avance par les ricains, et que Saddam s'était fait piéger en envahissant le Koweit après avoir reçu le feu vert des USA.

Durant toutes les années 90, chaque fois que j'ai exposé ce fait dans des discussions ou débat sur la guerre du Golfe, j'ai été traité de fou ou de menteur. Les gens avaient besoin de croire que la guerre du Golfe était une guerre juste (d'autant que la France y avait participé). Reconnaitre que les médias se foutaient d'eux étaient trop dur. C'était reconnaitre qu'on vivait dans le mensonge, et remettre en cause toutes les idées confortables qu'on tient pour acquis... C'est sortir de l'illusion et peut être se voir obligé d'agir... Trop dur pour la plupart des gens... Voilà pourquoi toute la propagande sur les guerres scélérates passait facilement dans les années 90: l'Irak, la Yougoslavie, l'Algérie...

Donc personne ne voulait croire que Saddam avait été piégé par les ricains...

En 2001, quelques mois avant le 11 septembre, Jean-Pierre Chevènement le confirmera pourtant lors d'une audition parlementaire à l'Assemblée Nationale (procès verbal accessible sur le site de l'assemblée nationale). Il devait s'exprimer dans le cadre d'une enquête sur de mystérieuses maladies dont étaient victimes les militaires intervenus en Irak (division Daguet), vraisemblablement malade de tout l'uranium appauvri ingéré. Il a alors balancé pas mal de choses sur cette guerre, et a pour la première fois à ma connaissance expliqué pourquoi il avait démissioné de son poste de Ministre de la Défense lors de la guerre du Golfe...

Tout ça pour dire qu'il y a la vérité connue au sein de toutes les diplomaties, mais que le rapport de force économique et militaire impose de museler, et la vérité pour le grand public. On ne donne pas à manger de la soupe aux cochons.


Guerre secrète entre la France et Israël en Afrique et au Liban


Par exemple, bien que MAM et Chirac aient été en guerre larvée en Afrique et au Proche-Orient contre Israel (en Côte d'Ivoire et au Liban notamment), jamais les médias n'ont filtré ces faits (à part Meyssan très proche des milieux gaullistes depuis le 11 septembre, alors qu'il est de gauche à la base, et ex-protégé de Chirac qui se servait de lui comme d'un moyen pratique pour fuiter des informations hors des filières diplomatiques sans se mouiller, mais tout les politiques font ça, surtout depuis Internet).

De même, dans le monde entier, tout le monde a conscience du problème américain, et tout le monde espère qu'ils vont se planter, sauf que comme personne ne peut les défier ouvertement au niveau militaire, tout ce que le monde peut espérer c'est que l'embourbement militaire ruine leur économie...

Embourbement américain en Irak et déclin du dollars
Dollars On Fire

D'ailleurs ils sont bien mals: après l'embourbement au VietNam, ils avaient inventé le hold up financier du siècle, l'abandon de l'étalon-Or, et la mise en place d'un dollars adossé au pétrole (ils ont donc sciemment provoqué les crises pétrolière pour soutenir le dollars, et le pétrole n'aura jamais mieux mérité son surnom d'Or Noir).

Aujourd'hui que même les monarchies pétrolières commencent à douter du dollars (la Syrie, le Koweit l'ont remplacé par l'Euro, les Emirats y réflechissent de plus en plus), que vont ils faire?

Ils sont coincés et ils n'ont pas le choix: s'ils veulent continuer à imposer le règlement du pétrole en Dollars, il leur faut absolument et rapidement mettre la main sur les réserves iraniennes.

Et peu importe que la production iranienne, comme la production irakienne chute. Au contraire même, cela leur permet de mettre en réserve le pétrole pour plus tard. Le but n'est pas de pomper le pétrole, mais d'empêcher que les ventes de pétroles se fassent en une autre devise que le dollars...

L'Irak a failli s'y mettre, Saddam avait commencé, l'Iran l'a fait, plus une goutte de pétrole iranien n'est vendue en dollars, la Russie diversifie de plus en plus, et va bientôt exiger d'être réglé en roubles, ce qui fera du rouble une monnaie de référence et va booster l'économie russe (qui a bien plus de potentiel que l'économie US: ils ont un immense territoire, et d'immenses ressources, leur plus gros problème est leur démographie).

Si cette tendance à abandonner le dollars se propage, les américains sont très mals... Ils ne comptent plus que sur les Saoudiens, qui pour l'instant leurs sont indéfectiblement liés car les américains font la loi en Arabie Saoudite et n'ont pas hésité à tuer de nombreux princes saoudiens dans le passé, donc on peut dire que parmi les Saoud, une partie est complice, comme le prince Bin Sultan, patron des services secrets saoudiens et collaborateurs des USA et Israel, tandis que l'autre partie de la famille Saoud est prise en otage et menacée de mort, c'est le cas semble t'il du roi Abdallah actuel, très critique vis-à-vis d'Israel et pas forcément pour la guerre avec l'Iran... D'ailleurs à ce sujet je manque d'infos et de pistes, et je fais appel aux lecteurs pour qu'ils m'envoient des infos afin que j'ai une meilleure vision de ce qui se passe en Arabie Saoudite.

Bref, il est urgent pour les US d'endiguer cette tendance à l'éviction du dollars.

Attaquer l'Iran pour sauver le dollars

C'est en partie fait avec la mise sous cloche du pétrole irakien. Cela va vraisemblablement se faire avec l'Iran, encore que je me demande comment ils vont s'y prendre... A moins d'une invasion et de la mise en place d'un gouvernement fantoche... Pas de solutions!

Ils peuvent toujours essayer d'Algériser l'Iran: pousser le pays à une fausse guerre civile en instrumentalisant des terroristes et en imposant leur propre faction au sein du pouvoi iranien en faisant un coup d'état invisible... Comme en Algérie où les généraux se sont servi des "terroristes" pour imposer leur dictature sans que cela se voit trop.

Mais l'Iran n'est pas l'Algérie: pour l'instant le régime iranien a toujours réussi à contenir les tentatives de déstabilisation américaines via le terrorisme...

Cela sera donc difficile pour les américains d'atteindre leurs objectifs en Iran.

A moins que le but soit de tout détruire pour ensuite proposer une aide à la reconstruction en dollars... et dans ce cas l'Iran sera dans l'obligation de revendre son pétrole en dollars... Mais ils peuvent aussi faire le choix draconien de refuser, surtout que des bombardements massifs risquent de renforcer les durs du régime iranien...

On a vu dans le cas de l'embourbement américain en Irak que les plans américains ne se déroulaient pas toujours comme prévu.

C'est d'ailleurs heureux que les américains se trompent et soient confrontés à des échecs cuisants, comme au VietNam (malgré le coût terrible pour les vietnamiens, car une armée américaine mis en situation d'échec est une armée qui détruit tout!), car cela contient un minimum leur arrogance.

Cela dit, les enjeux actuels au sein de l'establishment américain sont: comment prolonger la politique impérialiste des USA?

La dictature cachée des USA: cartel d'oligarques, simulacre de démocratie, et rivalités internes au sein de l'establishment
Qui dirige vraiment l'Amérique?

J'expose mon point de vue sur les USA: c'est une dictature, démocratique en façade. Les candidats, les politiques, sont tous choisis par l'establishment: c'est à dire le cartel des banquiers et industriels du pétrole et de l'armement qui décide de la politique américaine.

C'est une oligarchie dans le sens qu'un cartel, une poignée d'individus se partagent le pouvoir.

La vie politique n'est qu'une mascarade destinée à maintenir dans l'illusion le citoyen moyen américain, qui de toutes façons est tellement démobilisé qu'il est aussi celui qui vote le moins dans le monde.

Il ne faut pas croire pour autant que les oligarques soient tous d'accords entre eux.

Rien n'est plus faux!

En fait, comme les Rois à l'époque féodales, ils entretiennent entre eux des rapports ambivalents de concurrence et de collaboration. Rien n'est plus impitoyable qu'un oligarque face à un autre oligarque. Qu'on en vienne à perdre son pouvoir et son statut, qu'on se fera immédiatement piétiner par les autres qui se feront un plaisir de se déchirer vos restes.

Il semble donc qu'aujourd'hui plusieurs factions se disputent aux USA concernant la marche à suivre lors du prochain mandat présidentiel.

Il y a plus particulièrement les réalistes, et les néo-conservateurs.

La tendance dans le rapport de force entre réalistes et néo-conservateurs s'est très fortement inversée depuis le début des années 2000.

Le retour en grâce des "réalistes", le recul des néocons

Aujourd'hui les néoconservateurs se cherchent de nouveaux points de chute, tentent de se distinguer de Georges Bush, pour lui faire porter le chapeau de leurs échecs, et certains se sont même repositionnés "à gauche" leur tendance d'origine puisqu'en majorité les néoconservateurs sont d'anciens trotskystes.

Entre parenthèse, cette propension des trotskystes à trahir les idéaux de gauche pour se mettre du côté du manche et appliquer des politiques d'extrème droite pro-israélienne les plus dures (on l'a vu en France dans le passé avec Jospin ou Dray dans une moindre mesure) prouve que ce mouvement n'est qu'une vaste escroquerie. En politique il faut juger sur les actes et non pas les discours, et les actes de ces "trotskystes" sont on ne peut plus éloquents: ultra libéral, pro-israélien, va-t'en-guerre... D'ailleurs les néonconservateurs français sont tous aussi d'anciens gauchistes: l'innénérable Kouchner, mais aussi Gluksman, Brukner et la bande de pigoufs passé de la néo philosophie au néo-conservatisme ont tous signé dès 1997 le PNAC (project for a new american century) profession de foi des néoconservateurs, qui annonçaient clairement la couleur: hyperimpérialisme militaire américain, attaque de l'Irak, remodelage du moyen orient, soutien inconditionnel à Israel...

Mais revenons à l'Establishment américain: face aux néoconservateurs discrédités, les réalistes reviennent en force:

- Kissinger, l'architecte de la guerre du VietNam, qui y a aussi mis fin des années après quand c'était définitivement foutu, et qui a empoché au passage un prix nobel de la paix, un comble pour un tel boucher! Kissinger soutient le républicain Mac Cain.
Kissinger: Prix Nobel de la Guerre

- Brezinsky, l'architecte de l'embourbement Soviétique en Afghanistan, qui a armé et financé Al Quaida et Ben Laden, à l'époque alliés des américains contre les soviétiques, et qui serviront aussi sous Reagan. Brezinsky soutient Barak Obama.
Brezinsky: un dur malin.

- Madeleine Albright, la mamie qui estimait que la mort d'un million et demi d'Irakiens dont plus de 500 000 enfants de moins de 5 ans à cause de l'embargo valait le coup. Elle soutient Hilarry Clinton (évidemment).
Madeleine Albright: mamie génocide des enfants d'Irak.

Les réalistes plus dangereux que les néocons, car plus machiavéliques

Il ne faut pas croire que les réalistes sont moins dangereux que les néocons.

Ils sont au contraire plus dangereux selon moi.
Une belle tête de vainqueur...

Les néocons comme leur nom l'indique, sont cons: ils croient à leur propre propagande sur des guerres facilement gagnées, et une population irakienne qui les accueillent avec des colliers de fleurs.

L'avantage des néocons, c'est qu'ils ont sucé le sang de l'amérique jusqu'au bout pour soutenir les intérêts d'Israel, et du lobby militaro-industriel.

Ils ont ruiné l'économie US, et surtout ruiné l'image des USA à l'étranger.

Ils ont en fait eu comme mérite de révéler le vrai visage de l'amérique...
Le croque monstre show...

Les réalistes eux, se sont toujours arrangés pour donner l'apparence du droit et de la morale à leurs actes.

Autant que possible, les réalistes préfèrent limiter le recours à l'intervention militaire, ou alors ils bombardent, mais évitent de maintenir une armée d'occupation, car une armée d'occupation coûte cher, sape la crédibilité politique, sape le moral du pays occuppant, et oblige à se salir so-même les mains.

La méthode préférée des réalistes est de faire faire le sale boulot par des dictateurs, de manière à ce que eux gardent les mains propres.

Personne n'ira dénoncer le fait que tel dictateur commet des atrocités que parcequ'il est soutenu par les américains... Ce que le public voit, ce sont des noirs qui tuent des noirs, des arabes qui tuent des arabes... Personne ne voit qui sont les vrais donneurs d'ordre.

Cela coûte beaucoup moins cher sur tous les plans: financier, politique...

Le retour de Bénazir Bhutto au Pakistan, et son assassinat, peuvent être vu comme des signes de la lutte politique entre réalistes et néoconservateurs (je ne les ai pas cité, mais on les connait tous: Richard Perl, Paul Wolfowitz, Dov Zakheim, Daniel Pipes, Eliot Abrams...).

Si Bhutto avait été mise en place et élu, j'en aurais personnellement conclu que cela annonçait une victoire des démocrates aux USA.

Observer le remue ménage dans les dictatures amies des USA pour anticiper les résultats de la prochaine présidentielle US

En effet, pour anticiper le résultat des élections américaines, le mieux selon moi est d'étudier la configuration des dictateurs et pseudo démocrates amis des américains. Aucune élection américaine n'a lieu sans une reconfiguration au niveau de la constellation des caniches américains. Si rien ne change, c'est qu'il va y avoir une réelection, ou une continuité politique. Si par contre il y a du changement notable, par exemple si des "colombes" sont remplacés par des "durs", on peut en conclure que les changements politiques internes aux USA vont aller dans ce sens. A l'inverse, si des durs sont remplacés par des colombes, on peut conclure un "adoucissement" de la politique américaine, donc vraisemblablement une victoire des démocrates.

L'arrivée de Bhutto m'avait donc permis d'anticiper un repositionnement vers les démocrates aux USA, mais son assassinat me font penser que tout n'est pas joué, et que les factions continuent de lutter au sein de l'oligarchie mondiale.

Il faudra être très attentifs sur ce qui va se passer dans les mois qui viennent...

Autre signe d'une lutte de pouvoir intestine au sein des Oligarques, le fameux rapport des services secrets US qui annoncent que l'Iran a cessé tout programme militaire nucléaire en 2003.

Ce rapport ressemble fort à un compromis entre réalistes et néoconservateurs...

Car d'un côté il ferme la voie à une attaque prochaine de l'Iran sous le prétexte fallacieux du nucléaire. De l'autre côté il affirme que malgré tout l'Iran avait un programme nucléaire jusqu'en 2003 (ce que russes et iraniens démentent), donnant une perche aux néocons pour attaquer un peu plus tard (sous prétexte mensonger de réactivation de ce programme par exemple).

Car pour les réalistes l'urgence est claire: il faut recentrer la politique américaine, redorer le blason "démocratique" des USA mis à mal ces 10 dernières années, et sauver l'économie américaine qui est en train de couler.

Pour les néocons, dont la préoccupation principale est de servir Israel plus que les USA, l'urgence est de profiter du régime belliqueux de Bush pour pousser encore plus loin la logique de la guerre.

Selon eux, ce n'est pas moins de guerre qu'il faut pour sauver le dollars et l'économie américaine mise à mal, mais au contraire plus de guerre, pousser la logique du chaos jusqu'au bout, et imposer le dollars par force.

Effectivement si leurs plans de mettre rapidement et facilement l'Iran en coupe réglée fonctionne, alors le dollars est sauvée et l'économie US repart pour 25 ans... Mais vu ce qui s'est passé en Irak, on peut douter que l'Iran se laisse faire aussi facilement, et au contraire, un mouvement inconsidéré peut définitivement précipiter la chute de l'économie US...

En fait ce que préconisent les néocons c'est de jouer le tout pour le tout et de s'emparer de toute la zone du moyen orient, Iran compris (et vraisemblablement aussi Pakistan par la suite, voir peut être avant qui sait). Si l'Irak est un échec selon eux, c'est qu'on a pas su faire barrage à l'Iran qui du coup en a profité pour déployer ses billes... Régler le compte à l'Iran c'est régler du même coup les problèmes en Irak.

Raisonnement typique de néocons, basé sur ce proverbe rabbinique en vogue en Israel: "quand la force ne marche pas, il faut employer encore plus de force".

Personnellement je ne sais qui sont les pires entre les néocons et les réalistes.

Une "colombe" qui génocide une population et fait plus de morts civils tout en se parant du manteau de la vertue et en dopant son économie, vaut-elle mieux qu'un "faucon" qui tue ouvertement, mais se heurte à la résistance, discrédite son pays et ruine son économie?

La colombe Albright avait fait plus de morts en Irak durant les années 90 à cause de la famine et de l'embargo sur les médicaments, que l'invasion américaine des néoconservateurs... Et au moins face à une invasion le peuple sait ce qu'il a à faire, il résiste... De plus l'embargo mortifère d'Albright n'avait rien coûté aux américains, tandis que l'invasion des néoconservateurs a ruiné l'amérique à tout points de vue...

Une victoire des "modérés" aux USA ne voudra donc pas dire moins de morts et d'injustices dans les pays du Sud, cela voudra simplement dire une plus grande habileté et une plus grande hypocrisie dans la façon dont on commet ces morts et ces injustices.

De toutes façons, si l'on écoute les démocrates, il est écrit que les iraniens vont morfler...

Si le couple des deux folles mortifères Clinton-Albright remporte les élections, on peut prévoir un embargo anti iranien qui causera de sévères supplices à la population (rappellons nous toujours du million et demi de morts irakiens de l'embargo, chiffres de l'ONU).

Dans ce cas je préfère encore une guerre ouverte contre l'Iran, qui laissera la possibilité à ce pays de résister et se défendre par les armes, malgré la différence de puissance, et qui a de bonnes chances de précipiter la ruine des USA...

En tout cas dans les mois qui viennent, observons bien la configuration internationale, et le redéploiement éventuels de dictateurs ou pseudos-démocrates US, c'est ce qui nous permettra d'anticiper le mieux qui remportera les présidentielles US.

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Tu m'a pas répondu aux Mails

Bravo pour l'article

Jess a dit…

Ce qui me gène, c'est l'attitude de Saddam Hussein à l'époque ou maintenant du président Iranien qui provoque aussi quelque part et donne des arguments aux Ricains. Pourquoi n'agissent-ils pas tranquillement sans faire de bruit comme le font les Chinois ou les Indiens.