Comment utiliser ce blog?

Cliquez à droite sur le thème qui vous intéresse (enrichis au fur et à mesure, mais qui abordera notamment les thèmes de la guerre, la manipulation des masses, les religions, l'économie mondiale, la politique, l'actualité etc.).
Sinon, vous pouvez aussi lire chronologiquement les messages de ce blog.
Vous êtes autorisés à recopier les articles de ce site à condition de le faire en intégralité, de nommer l'auteur, et de mettre un lien vers ce blog.

Bienvenue sur le site de Cismigiu

jeudi 22 novembre 2007

Manipulations médiatiques, instrumentalisation des racismes et des antiracismes. Juifs, blancs, noirs, arabes: tous manipulés!

La manipulation négrophobe de France 2 et Complément d'Enquête:Dusquesnes complice.

En lisant cet article de A2N, j'apprend que France2 avait annoncé un sujet sur des groupuscules communautaires noirs "antisémites"...


Cela confirme ce que je supposais dans mon précédent article: le sujet sur Kémi Séba était en fait un piège pour le faire déraper et monter une émission accréditant la thèse des noirs communautaires dangereux pour la république, antisémites, anti-blancs etc...


Je m'en doutais pour plusieurs raisons: je connais par coeur ce genre de journalistes, ayant eu à faire à eux dans ma jeunesse. Et j'ai vu trop de reportages absolument pas crédibles sur de soit disant "caïds" de cité, qui faisaient de fausses démonstration de violence. Les reportages bidonnés sont légions, mais plus c'est gros plus ça passe...

L'objectivité des salariés du "journalisme"

Je me souviens étant plus jeune, quand il y avait de l'agitation dans les quartiers, on voyait débarquer ce genre de "journalistes", généralement travaillant pour des émissions genre "Envoyé Spécial" ("envoyé sioniste" serait plus juste), ou "Zone Interdite" ("Zone Interdite aux NonSionistes" serait plus juste).


Ce genre de journalistes venaient tout d'abord prendre la température en se "déguisant" parfois en monsieur-tout-le-monde, histoire de ne pas attirer l'attention: ils garaient leur camionnette un peu à l'écart, sortaient les VTT du coffre, foutaient un haut de survêtement et venaient vers les cités comme s'ils passaient par là par hasard... Autant dire qu'ils ne trompaient personne et étaient facilement détectés, mais ça ne les empêchait pas de continuer... Ils avaient un sujet à faire!


Une fois la température prise, et quand il leur fallait des images, ils venaient avec leur matériel, caméra à l'épaule et tout.


Ils entamaient alors un tour dans la cité pour discuter avec les "indigènes".


Au départ, non conscients de la perfidie de ces personnages, on trouvait toujours des "grands frères", ou des "grandes soeurs" (selon le jargon des journalistes, n'importe qui ayant l'air plus intelligent et mature que la moyenne est forcément un grand frère, même s'il est fils unique) qui allaient parler clairement et sans fantasmes des préoccupations et des vrais problèmes des cités, adoptant un discours intelligent, courtois, argumenté, en langage français clair et chatié...


Autant dire, rien qui ne corresponde aux clichés que venaient chercher les journalistes!


Car oui, le malentendu fondamental était le suivant:


les grands frères ou les grandes soeurs qui allaient s'exprimer sans passion et intelligemment devant les caméras, imaginaient que les journalistes étaient venus faire un vrai travail d'enquête.


Un vrai travail d'enquête impose qu'on vienne travailler sans à-priori, en cherchant à comprendre la situation, et en en faisant un compte-rendu équilibré et objectif basé sur les observations réelles de la situation.


Mais les employés de télé qui venaient nous voir n'étaient pas là pour ça...


Ils étaient là pour prendre des images chocs, car le sujet de l'émission était déjà choisi, ainsi que la thèse qui serait promue: les gens des cités sont des voyous dangereux, sans foi ni loi. Les cités sont des zones de non droit habitées par des sauvages...


A partir de là, cela ne les intéressaient pas de discuter avec des gens intelligents et de bonne foi.


Il leur fallait de la violence, du sensationnel.


Il fallait les voir à mesure que l'horloge tournait: ils semblaient de plus en plus préoccupé par le fait qu'ils n'avaient pas obtenu les images qu'ils étaient venus chercher.


Leur salaire en dépendait: il leur fallait des clichés de violence et de sauvagerie...


Comment ça se terminait?


Généralement, ils s'éloignaient de la cité, retournaient dans leur camionnette, pendant que certains de leurs complices allaient s'arranger avec les gosses les plus caves et les plus cons de la cité.


Le deal était vraiment très simple! C'est toujours facile de trouver une bande de petits gogolitos qui veulent jouer les durs et passer à la télé! Au besoin un petit billet de 50 francs pouvait aider...


C'est ainsi que les plus couillons se retrouvaient soudain promu "chefs de gangs" de la cité.


Et les gars allaient en donner aux journalistes pour leur argent (quelques biftons de 50 francs).


Ces types qui étaient des petits puceaux et qui avaient vocation à le rester un bon bout de temps vu leur QI, se retrouvaient soudain des violeurs en tournante! La gloire!


Absolument pas crédibles pour ceux de la cité qui les reconnaissaient malgré le visage flouté!


Souvent, les journalistes arrivaient avec un scénario, et demandait aux jeunes de répéter plusieurs fois leur rôle en restant naturels! Là on était à fond dans la manipulation! La volonté de truquer était flagrante! Quelle déontologie!


Mais ça faisait peur à la France qui regarde M6, TF1 et France2.


Ces types qui étaient taillés comme des crevettes et que personne ne craignaient se trouvaient décrits comme de dangereux gangsters...


La honte!



Après quelques arnaques du genre (il faut croire que les journalistes se passaient le mot sur les cités où on pouvait facilement trouver de bonnes images pour pas cher), la situation était claire: les journalistes étaient persona non grata dans la cité...


Et tout ce que je peux conseiller aux gens de toutes les cités, c'est d'accueillir avec de la farine et des oeufs les journalistes venant chercher des images à sensation!

Campagnes racistes à la télé: noirs et arabes agresseurs violeurs voleurs, juifs innocents victimes gratuite de la haine islamobamboula, république menacée

Benoit Dusquenes est ainsi parfaitement complice de ces campagnes racistes qui sont monnaies courantes dans les médias. D'un côté tout est fait pour accréditer le fait que les noirs et les arabes français sont antisémites, de l'autre que les juifs sont menacés, victimes!

C'est criant dans ce reportage surement aussi bidon que celui Elie Chouraqui sur l'antisémitisme des jeunes de Montreuil!





Communauté Juive de France
envoyé par freshizzle


J'ai pas pu regarder le reportage jusqu'au bout tellement il pue la manipulation et l'incitation au racisme!

Regardez le avec un oeil critique et vous verrez: pas une seule insulte ou agression filmée. Alors qu'on prétend que ça arrive tous les jours... Comment le journaliste fait avaler la pilule? Il prétend qu'on lui a interdit de filmer la sortie de l'école (moment où les attaques quotidiennes auraient lieu) pour des questions de sécurité. Le journaliste ne fait donc aucune enquête critique et s'en remet exclusivement à la version qui lui est présentée!

Florilège de citation:

"sans généraliser, l'antisémitisme est à 98% le fait de populations immigrées"
"les jeunes juifs sont agressés par des noirs et des arabes"

ou encore ce jeune bétari qui est présenté comme un grand frère qui veille sur les petits et qui jure qu'il ne porte pas d'armes (pourtant, nunchakus, matraques et bouteilles d'acides sont monnaie courante, quand ce n'est pas un arsenal militaire comme chez Raphael Shoeman "collectionneur" d'AK47 et de bazookas).

Bon j'avoue, j'ai pas pu aller jusqu'au bout de l'émission!

A côté des pauvres juifs forcément victimes, regardez un peu l'allure des "terroristes" que nous vend M6:





Islamiste terroriste Zone Interdite
envoyé par Trendio


Ces mecs sont ridicules, mais ils portent une barbe et une djellabah et ils font peur, c'est suffisant pour Zone Interdite. On est dans la grosse manip' énorme là!

Des exemples comme ça je peux en sortir des dizaines que ce soit sur "Envoyé Spécial", "Le Droit de Savoir", "Complément d'Enquête", "Zone Interdite" etc.

Par contre jamais un mot sur la mafia juive et l'opération "Planter les Banques" qui a détourné des milliards de Francs (surement pas loin du milliard d'euros) vers Israel.

Il y a des fois où on est bien pudique sur les origines ethniques et religieuses à la télé!

Une autre vidéo pour la route: sur les tournantes!

Pas une victime d'interviewée, non, mais une nana qui a peur (sans doute regarde t'elle trop la télé). Pourtant ce sont les garçons qui devraient avoir peur: quand elle se fait insulter verbalement par un mec, elle descend avec un couteau de boucher!

Elle a peur car elle est une proie facile: elle est française (les autres ne le sont évidemment pas!). Elle aurait aimé être arabe: elle aurait eu un grand frère et du respect!

Et les deux couillons dans la bagnole! Ha ils n'ont certainement pas leur certificat d'études ces deux là!






Viols Tournantes Banlieue
envoyé par Trendio


Les ficelles des journalistes sont toujours les mêmes!


Crainte du pouvoir: union des citoyens "de base", juifs, noirs, blancs, arabes contre la ploutocratie et pour une vraie République. Stratégie: diviser pour mieux régner, avec l'aide des médias et du racisme


C'est donc ainsi que rien qu'en entendant les questions tendancieuses et le ton employé par la journaliste de France2 qui interroge Kémi Séba pour Complément d'Enquête, j'ai rapidement conclue qu'elle était là pour filmer un dérapage.

On la voit bien qui insiste au fur et à mesure que le temps passe, pour amener Kémi Séba sur les questions d'identité, de race, ce qu'il pense de la France etc.


Elle s'attendait à ce qu'il crache sur les juifs, ou à défaut au moins qu'il crache sur la France.


Il fallait à tout prix accréditer la thèse du noir antisémite, ou à défaut celui du noir raciste anti-blanc.



Malheureusement, la réponse de Kémi Séba sur l'identité française aurait mis d'accord avec lui le plus chauvin des français autoproclamé "de souche"!


Danger! Que se passerait il si les français "de souche" se mettaient à apprécier et respecter ces "groupuscules noirs" qu'on veut à tout prix présenter comme leurs pires ennemis?


Il ne s'agirait pas que les populations qu'on manipulent et qu'on pousse à se haïr se rendent compte qu'elles peuvent discuter et se comprendre!


Non: il s'agit de pousser chacun dans les derniers retranchements de la parano!


C'est ainsi que les médias, d'une main dénonceront pendant des années le racisme anti-arabe et anti-noir des "français de souche", fondamentalement xénophobes, collabos, racistes, accessoirement antisémites et tous les fantasmes béhaliens qu'on veut, tandis que de l'autre main, les mêmes médias dénonceront aussi pendant des années le danger du communautarisme "noir", des "bandes ethniques" noires ou arabes, fondamentalement francophobes, blancophobes, sociophobes, accessoirement antisémites et tous les fantasmes finkielkrautiens qu'on veut.


On l'aura compris, le seul racisme "dérangeant", et commun aussi bien aux "français de souche collabos" qu'aux "islamobamboulas antisionistes-antisémites", c'est le seul et unique antisémitisme supposé.


Car l'antisémitisme (supposé et souvent surfantasmé, cuit et recuit) est au dessus de tout! En tout cas c'est ce qu'on veut nous faire croire: dans un billet en prépartion je pointerai les incohérences de ces intellectuels qui soit disant font la chasse aux antisémites, alors qu'ils n'hésitent pas à défendre d'ex-nazis (donc de vrais antisémites avec du sang juif sur les mains) quand ça les arrange, tandis qu'ils traitent de nazis certains de ceux qui eux ont combattu contre le nazisme durant la seconde guerre mondiale. Car en réalité cette prétendue lutte contre l'antisémitisme n'est qu'un instrument qui sert à justifier l'agenda politique le plus cynique!



Mais ce sujet de l'instrumentalisation de l'antisémitisme, du racisme, du chauvinisme etc. mérite un billet à part entière (demain peut être, stay tuned).



En tout cas si du temps de Mitterand les médias semblaient surtout préoccupés de lutter contre la menace faciste du FN (Jospin avoue dans la vidéo suivante que c'était du bidon et de la manipulation pour culpabiliser et occupper le terrain) et de défendre "lénoirélezarabes" menacés par le racisme des beaufs, aujourd'hui sous Sarkozy c'est l'inverse qui se produit: les médias montent en mayonnaise un supposé racisme antiblanc et un supposé antisémitisme des banlieues qui se révélera tout autant mensonger que la menace faciste des années 80.





Le but de tout ça? Diviser pour régner. Pendant qu'on monte une catégorie de la population contre une autre, on empêche l'émergence sur le devant de la scène politique des vraies questions de fond.


Hier SOS Racisme tentait de manipuler les jeunes (un billet y sera consacré), aujourd'hui qu'on ne peut plus les manipuler, on lutte ouvertement contre eux, preuve que la lutte antiraciste officielle n'a toujours été qu'une escroquerie (puisque ce sont les mêmes qui hier caressaient, et aujourd'hui tapent).





Bibendum Dray: le racisme est mon métier! Hin Hin! Je vous nique tous!


Je reviendrai plus longuement sur ces sujets mais sachez que aussi bien la lutte contre l'antisémitisme, la lutte contre le racisme, ou la défense sarkozyenne de l'identité nationale, ne sont que des escroqueries destinées à tromper le maximum de citoyens, en les mettant en opposition les uns avec les autres dans des luttes stériles laissant les mains libres à ceux qui agissent. Juifs, noirs, arabes, blancs seront tour à tour mis en opposition suivant l'agenda du moment.

C'est ainsi qu'on verra apparaitre les conjonctions suivantes:



  • juifs, noirs et arabes contre méchants blancs racistes et antisémites (SOS Racisme)

  • juifs et blancs contre noirs et arabes racistes antiblancs et antisémites (position actuelle des médias)

  • juifs et noirs contre arabes et blancs négriers (position révisionniste sur l'esclavage type "Nous sommes tous des juifs noirs" soutenue par TMF, ou OPG intronisé par Elkabbach)

  • juifs, arabes, blancs contre noirs sanguinaires dangereux (pétion de "David, Sébastien, Kader" contre le racisme antiblanc sous entendu représenté par Mamadou)


On peut imaginer d'autres configurations suivant l'agenda politique du moment.

En tout cas on voit que les juifs sont utilisés à toutes les sauces. Manipulation sans scrupules! Malheureusement, peu de juifs s'en rendent compte...





Carabosse: prostitution politique et soumission à l'argent roi!



Quoiqu'il en soit, Kémi Séba a su éviter le chausse trappe et nous prouve une chose: un discours cohérent et bien argumenté, non haineux et qui réconcilie blancs, noirs et arabes (tous victimes des mêmes manipulateurs car après tout on oublie qu'il y a eu en France des esclaves blancs au même moment où il y avait des esclaves noirs ou indigènes: les serfs, puis les ouvriers, mineurs et autres prolétaires traités comme la dernière des merdes...) n'a aucune chance de passer dans les médias.

En effet, les médias sont là pour le contrôle social, et notamment diviser.

Que se seraient il passé du temps du colonialisme si massivement, les dominés noirs, arabes, viet, malgache et blancs avaient pu transcender les clivages artificiels pour lutter contre les puissances de l'argent qui les asservissaient?

A l'époque c'était plus difficile: barrières de la langue et des moyens de communications.

Aujourd'hui que l'info voyage à la vitesse d'internet, et que l'anglais est massivement parlé, une telle conjonction entre les peuples est faisable.

Sans aller aussi loin, une telle conjonction est faisable en France même entre des populations qu'on pousse à se haïr mutuellement.

Il est temps de cesser de tomber bêtement dans le piège de la division.

Le racisme c'est bon pour les faibles d'esprits! Il y aura toujours des crétiens islamophobes, négrophobes, francophobe, judéophobe, arabophobe etc. On ne pourra rien y faire! Tant que ces crétins restent à la marge tant mieux! Les seuls que les racismes servent, ce sont les oligarques qui par tous les moyens cherchent à diviser le bétail humain pour mieux le contrôler. Cessons de nous comporter comme du bétail!

Et ce que j'affirme au niveau des fausses divisions raciales est aussi vrai au niveau des fausses divisions politiques!

Ceux qui nous manipulent par tous les moyens, nous prouve aujourd'hui que l'UMP et le PS ont toujours été complices et n'ont jamais formé qu'une seule et même oligarchie politique qui se partage le pouvoir depuis toujours. Ceci est parfaitement clair dans le petit jeu auquel se livre Sarkozy et qui a le mérite de tomber le masque!

Voilà pourquoi Dieudonné est combattu aussi farouchement par les médias!

Il est populaire et susceptible d'ouvrir les yeux à beaucoup de gens, notamment des jeunes!

Il transcende les divisions raciales et politiques et ose remettre en cause l'instrumentalisation de la Shoah

Il représente la vraie gauche et a prouvé en serrant la main de Le Pen, que malgré les divisions de couleur, de race, de politique, on pouvait tous se parler et dialoguer de manière citoyenne, y compris quand on est pas d'accord, et sans rentrer dans les insultes et les luttes idéologiques qui ne font que braquer les uns et les autres, et maintenir la division parmi les français! Il a prouvé qu'un noir pouvait serrer la main d'un soit disant faciste sans se faire bouffer, et vice-versa!

Bref, par ses discours et ses actes, il remet en cause tout l'édifice idéologique subtil qui fait que de 1000 façons, les citoyens français sont divisés et ne peuvent ainsi efficacement lutter pour leurs droits!

IL EST DANGEREUX!!!

5 commentaires:

allain jules c@mmunication a dit…

Je suis scié par tant de vérités.
merci Cismi., pour cette prose.

Anonyme a dit…

100% d'accord avec tout ! Il est temps de montrer à tous ces Manipulateurs que nous sommes moins cons qu'ils le croient et que nous pouvons aller vers les autres sans haine et sans craintes. Leur vision d'une société blanche, riche et surdiplomée (j'ai pas dit intelligente) est un fantasme et ne nous intéresse pas, ce n'est pas comme ça que l'on veut vivre ensemble. Je veux pouvoir parler à tout le monde sans distinction, merci de nous foutre la Paix Sociale !

Anonyme a dit…

Ils sont en, train de Gazaïfier les malheureux habitants de banlieux, bientot ils enverront les drones israéliens et les tontons makoud vont reprendrent du service ici chez nous!

Comment une telle minorité de nantis peuvent s'imaginer avoir le dessus sur une majorité de gens démunis et parqués comme dans les camps alors qu'ils n'ont aucune "couilles" entre ls jambes?
Voyons réfléchissez, ils sont cuits mais ne le savent pas encore, ils onttellement confiance en leurs enculés d'amis des merdias qu'ils peuvent tout se permettre (pour le moment, soit!)
Mais la roue tourne , et le temps est la vérité même si elle est puante comme eux, la vérité c'est comme de l'huile au fonds de l'eau, ça remonte toujours à la surface, comme un étron qui flotte, voilà leur monde!

Anonyme a dit…

Ton analyse est très pertinente, seulement je me pose la question de savoir pourquoi diable ce kemi Seba dont le combat pour les siens comme il dit est fort louable se plaît-il à montrer sa gueule à des journalistes que l'on sait d'avance corrompus, malhonnête, partiaux, partiels,endoctrinés, manipulés. Il devrait refléchir à la loi du silence, plutôt que de pérorer devant des micros tendus comme des nasses pour le faire tomber. Il doit consacrer son energie à s'occuper des siens plutôt que discuter avec des c...dont on sait d'avance le contenu des reportages.

Anonyme a dit…

Ca me rappelle quand j'avais 15 ans (j'en ai 31), moi et mes potes (des blancs, un hindou, un juif, un noir, un algérien (moi) on squattait dans une rue de la cité quand des adultes se disant journalistes nous ont demandé si on voulait participer à une interview.

Nous on était content on se disait qu'on allait passer à la télé, et ils ont commencé à nous poser des questions sur ce qui se passait dans le quartier, mais ils ont vite vu qu'on était pas des voyous et qu'on avait rien à dire par rapport à des violences ou autres, alors ils nous ont demandé si on pouvait trouver d'autres gars, des plus "grands".
C'est plus tard que j'ai réalisé ce qu'ils voulaient vraiment, c'est à dire faire du sensationnel et faire flipper les français avec un reportage orienté, incitant à la haine raciale, mais on avait pas le profil...
Surtout que dans notre cité il se passe pas grand chose en vrai, ca bizzness du teuteu c'est tout, rien de flippant.