Comment utiliser ce blog?

Cliquez à droite sur le thème qui vous intéresse (enrichis au fur et à mesure, mais qui abordera notamment les thèmes de la guerre, la manipulation des masses, les religions, l'économie mondiale, la politique, l'actualité etc.).
Sinon, vous pouvez aussi lire chronologiquement les messages de ce blog.
Vous êtes autorisés à recopier les articles de ce site à condition de le faire en intégralité, de nommer l'auteur, et de mettre un lien vers ce blog.

Bienvenue sur le site de Cismigiu

jeudi 25 octobre 2007

OGM, Microsoft... Lobbying et marketing politique en Sarkozie

Voici une petite dépêche anodine sur la fin du "Grenelle de l'environnement": lien yahoo.

Voici les principaux extraits de la dépêche:

La FNSEA a mis son veto jeudi à l'objectif de réduction de 50% de l'usage
des pesticides en dix ans, a annoncé Arnaud Gossement, porte-parole de France
Nature environnement."La FNSEA a repris la parole pour expliquer qu'ils
n'étaient pas d'accord" et "a remis en cause l'objectif de réduction chiffrée à
dix ans des pesticides", a expliqué M. Gossement dans la cour du ministère de
l'Ecologie en faisant part de sa "déception".


Du coup, le ministre de l'Ecologie "Jean-Louis Borloo a acté d'un objectif du Grenelle qui reste celui de 50% en dix ans, mais sous réserve de la mise au point d'alternatives", a-t-il dit. Cela signifie que "s'il n'y a pas d'alternative aux pesticides pour l'agriculture actuelle, on ne pourra pas atteindre l'objectif de 50%".
"Donc, on garde l'objectif mais, évidemment, celui-ci est fragilisé", a déploré le
porte-parole de FNE. "La FNSEA a mis en avant le fait qu'il ne fallait pas que
l'agriculture française soit concurrencée par des produits qui, eux, sont
produits avec des pesticides, notamment en Espagne", a-t-il précisé.



J'ai mis en gras le passage le plus important dans cet extrait.

Selon vous qu'est ce que ça cache?

C'est simple: tout cela n'est qu'une tactique pour faire en sorte que les OGM soient vus comme une solution pour faire diminuer l'usage de pesticide. C'est ce qu'affirment les producteurs d'OGM comme Monsanto depuis des années.

On pourrait s'étonner de voir une si importante réduction de l'usage des pesticides sans réactions de la part des lobbies de l'industrie chimique...

Il se trouve que les principaux fabricants d'OGM, sont également les principales firmes produisant des pesticides.

Donc ce qu'ils sont prêt à accepter comme réduction d'un côté (vendre deux fois moins de pesticides à la France), croyez bien qu'ils ont tout calculé pour le récupérer de l'autre (faire progresser la cause des OGM dans l'UE, à travers la France, un des pays qui résistent le plus. En Europe de l'Est croyez moi que les champs d'OGM sont déjà légion, mais les paysans n'ont pas le droit à la parole dans ces pays à peine sortis du communisme et où la population vit dans quasiment le même mutisme politique qu'à l'époque du mur de Berlin).

Toute cette mascarade pour ça!

En fait, le gouvernement français n'a fait que céder aux méthodes marketing des cabinets de communication politique américains.

Cela fait des dizaines d'année que ces cabinets ont l'expérience de la manipulation de masse structurée pour faire passer leurs décisions en emportant l'adhésion des masses bélantes.

Notamment, ils ont toujours réussi à faire passer l'intérêt de l'industrie chimique comme étant une façon de répondre à des problèmes écologiques.

On se rappelle donc tous du trou dans la couche d'ozone il y a une vingtaine d'années, qui nous préoccupait tant.

On en était arrivé à la conclusion qu'il fallait remplacer les CFC dans les aérosols. En fait, cela a énormément profité à l'industrie chimique américaine qui a pu commercialiser ses propres palliatifs brevetés pour remplacer les CFC, sans que cela ait de réel effet sur la couche d'ozone, dont finalement tout le monde se fout aujourd'hui.

Voilà pourquoi quand je vois un Borloo ou un Sarkozy prendre à bras le corps la question de l'écologie, je ne peux m'empêcher de me méfier...

Il est sûr que si Sarkozy s'était contenté d'affirmer: "nous allons libéraliser la culture d'OGM, afin de réduire l'usage de pesticide", cela aurait soulevé bien plus de protestations.

En présentant les choses à l'envers, en affirmant que les pesticides sont le problème, et les OGM la solution, les choses passent plus facilement, avec la complicité active des médias.

C'est aussi pourquoi je ne peux m'empêcher d'avoir des doutes lorsque je vois Al Gore obtenir le prix nobel de la paix... Alors qu'il a au minimum la responsabilité de 1,5 million de mort dans l'embargo irakien sous l'administration Clinton... Mais après tout, Kissinger, grand architecte de guerre, avait lui aussi obtenu le prix nobel de la paix en 75: on vit dans un monde orwellien où ce sont les bouchers qui reçoivent des distinctions de paix!

Cette méthode de mettre en avant dans les médias un "problème", avant d'inopinément et au dernier moment présenter une solution providentielle, a aussi été adoptée par le gouvernement Sarkozy concernant le débat sur le poids du cartable à l'école.

Le cartable a toujours été lourd, je me souviens avoir bien souffert en primaire! Cela fait un siècle qu'ils auraient du trouver une solution! Ne serait-ce que l'évidente solution des casiers permettant aux élèves de n'emporter avec eux que le strict nécessaire de livres et cahiers.

Mais le battage de ces dernières semaines sur le poids du cartable cachait autre chose: faire passer l'idée qu'en cette ère d'internet, il serait mieux pour les enfants de les équiper de e-book, ou de tablet-pc...

Bien entendu, se cache derrière cette mesure, tout le poids du lobby IT-américain, Microsoft en tête, qui entretient de très bon rapports avec tous les courants politiques français (de la gauche jospiniste à la droite sarkozyste).

L'enjeu n'étant pas tant de vendre du matériel, mais surtout de vendre des licences logicielles, et de mettre un pied dans le terrain des manuels scolaires électroniques, qui représente un énorme marché.

Alors plutôt que de dire aux parents: "dans les années qui viennent, il faudra songer à payer des e-books à vos enfants, ainsi que tous les cd-roms qui vont avec", on commence par présenter les choses sous forme de problème injuste à résoudre...

C'est une façon marketing de fabriquer le consentement, totalement à l'américaine, reconverti à la française.

Nos ministres ne sont plus que des VRP des grosses sociétés américaines (Monsanto, Microsoft...).

Cela me rappelle aussi les mots de Sarkozy ou de Kouchner les fois où ils se sont pris les pieds dans le tapis...

Avec sa déduction rétroactive des intérêts d'emprunts immobiliers rejeté par le conseil constitutionnel, Sarkozy avait décider d'augmenter le montant déductible pour la poignée de ses électeurs qui y avaient finalement droit (tous les primos-accédants ayant acquis un bien immobilier après septembre 2007). Ne supportant pas qu'on le tacle, il avait osé dire à cette occasion: "je transforme un inconvénient en opportunité".

Une phrase de vendeur de supermarché!

Autre petite contrariété, Kouchner le va-t-en-guerre, qui après ses appels à la guerre contre l'Iran, et devant le tollé provoqué, voyait d'un oeil contrit sa réputation se transformer: hier il était considéré comme un homme de paix (ce qu'il n'a jamais été, voir mes nombreux articles sur ses engagements passés réels et la façon dont l'opinion a été manipulé pour faire de lui un humaniste), et aujourd'hui il est devenu un va-t-en-guerre (facile quand ni soi, ni ses enfants ne risque d'aller sur le champs de bataille).

Alors il n'a cessé chaque fois qu'il a eu l'occasion, de répéter qu'il avait été mal compris et qu'il était un homme de paix, et il le répétait tant que ça en donnait la nausée quand on connait réellement le personnage... Il voulait juste défendre son image apparente, et ne supportait pas d'être perçu comme ce qu'il est réellement.

Mais il est vrai que sur l'Iran, les choses se bousculent à une vitesse foudroyante, et que juste de retour d'Israel, on peut considérer que Kouchner a perdu son sang froid, sous la pression des ordres israéliens...

Il est vrai aussi que devant la difficulté à vendre la guerre en Iran (après les mensonges sur les ADM en Irak), et ce quelque soit la façon dont les choses sont présentés, il ne reste plus comme stratégie médiatique que l'attaque frontale: affirmer sans apporter de justification que de toutes façons l'Iran sera bombardé... tout en multipliant les sujets sur la situation des femmes, les exécutions de condamnés à mort etc, pour rendre le pays indéfendable...

Alors qu'en réalité les choses en Iran sont plus complexes: la situation de la femme s'est amélioré grandement depuis l'époque du Shah (en dépit de tout ce qu'on peut dire). En dehors des interdits religieux comme le voile, le taux d'alphabétisation des femmes est monté en flèche, et elle représentent maintenant la majorité des étudiants à l'université, et elles progressent dans l'échelle sociale, de plus en plus de postes leur étant autorisé.
Quand aux condamnations à mort, lorsqu'un pédophile violeur d'enfant est exécuté, il est présenté comme un homosexuel innocent condamné uniquement pour ses goûts sexuels.

Je suis contre la peine de mort, mais je suis aussi contre la présentation mensongère des faits, qu'elle vienne des nos médias ou du pouvoir iranien d'ailleurs.

Ainsi le président iranien avait affirmé que dans son pays, il n'y avait pas d'homosexualité comme aux USA. Il voulait sans doute dire que les homosexuels vivent leur sexualité cachés, et qu'ils ne s'étalent pas dans les gay prides. Peut-être a t'il été mal interprété.

En tout cas n'importe qui s'étant baladé dans les pays musulmans vous affirmera que là-bas comme ici, l'homosexualité est une réalité.

Les homosexuels dans ces pays là ne s'affichent pas publiquement comme tels, ils vivent leur sexualité en privé et sans grande publicité. Mais ils ne sont pas systématiquement pourchassés et exécutés comme sous le régime nazi, comme veulent le faire croire les médias qui font tout pour nous faire amalgamer l'Iran avec l'Allemagne Nazie, selon la vieille propagande sioniste consistant à qualifier tout ses adversaires d'Hitler!

2 commentaires:

allain jules c@mmunication a dit…

Bonjour Cismi.,

Et ces menteurs disent qu'ils mettront toutes les mesures en oeuvre dès 2008.

Anonyme a dit…

à l'époque du tapage médiatique sur la couche d'ozone, il y avait une seule chose à savoir pour faire des liens;
les brevets des CFC allaient tomber dans le domaine public;
c'est-à-dire que tout pays, type Brésil, Inde,Chine,...pouvait alors produire librement des CFC sous forme de bombes aérosol;
à faire, pour celui qui en a le temps, l'étude et la recherche sur le manque à gagner pour les pays européens et américains.

A par ca, je suis come toi Cismi;
quand on me dit quelque chose dans les boîtes à propagande du Paf, je me dis : pourquoi maintenant et pas hier ou demain,
pourquoi ca et pas autre chose,
qui me dit ca et qui pourrait me dire autre chose,...
En tout cas merci d'avoir formalisé ,en décortiquant la technique de propagande des consultants en communication, cette impression que je ressents systématiquement quand les domestiques des médias mettent un thème en avant.

A par ca grand plaisir d'avoir juste quelques minutes pour retrouver ton site, ceux d'AJM et des Ogres, le temps gourmand m'en laisse actuellement si peu l'occasion.
Viva Zapata, viva Cismi...
Amitiés. Phil